Formations-Concours

Connexion

(1) 2 »
Ministère de l'Equipement, des Transports et du Logement : CONCOURS ADMINISTRATEUR DES AFFAIRES MARITIMES - AAM
Posté par formations-concours le 13/10/2008 11:31:11 (979 lectures)
Ministère de l'Equipement, des Transports et du Logement

Fonctions :

 

Cadre supérieur du ministère chargé de la mer, vous aurez le statut d’officier de la marine nationale, chargé d’assurer l’animation, la direction et l’administration générale des services des affaires maritimes, services déconcentrés des départements ministériels chargés de la mer. (Décret du 4 janvier 1977 modifié, portant statut particulier des administrateurs des affaires maritimes).


Vos fonctions s’exerceront tout particulièrement dans les domaines suivants :

Actions techniques et opérationnelles
- application des réglementations internationales et nationales tendant à assurer la sécurité des navires  et de la navigation maritime ;
- coordination et mise en oeuvre des moyens de sauvetage et de surveillance en mer ; participation à la prévention et à la lutte contre la pollution des espaces marins ;
- application des règlements tendant à assurer la circulation maritime en Atlantique et Manche/mer du Nord.
 
Administration générale, vie sociale et économique
- participation aux opérations d’aménagement du littoral et de protection de la qualité des eaux marines
- application de la politique économique des départements ministériels chargés de la mer, interventions économiques de l’Union Européenne et de l’Etat en matière de pêches maritimes, de conchyliculture et d’aquaculture ;
- gestion administrative et formation des marins professionnels, gestion administrative des navires et du milieu maritime et, d’une façon générale, application des mesures relatives à l’exercice de la pêche maritime, la navigation commerciale, l’exploitation du domaine public maritime et la navigation de plaisance ;
-  régime social propre aux marins et application du code du travail maritime.
 
Police et justice :
- police des pêches maritimes et des cultures marines et police de la navigation ;
- instruction des enquêtes nautiques.

Actions interministérielles
- représentation du préfet maritime pour tout ce qui relève de l’action de l’Etat en mer ;

Actions pour la Défense
- représentation de la marine nationale, quand celle-ci n’est pas implantée dans le ressort d’une direction départementale des affaires maritimes.
L’effectif du corps est aujourd’hui d’environ 160 officiers en activité.
 

 

LIRE LA SUITE...
Ministère de l'Equipement, des Transports et du Logement : CONCOURS ARCHITECTE ET URBANISTE DE L'ETAT - AUE
Posté par formations-concours le 13/10/2008 9:42:36 (708 lectures)
Ministère de l'Equipement, des Transports et du Logement

Fonctions :

 

Les architectes et urbanistes de l’État ont vocation à occuper des emplois de nature technique, scientifique, administrative, économique, contribuant à la mise en oeuvre des politiques publiques visant à la promotion de la qualité du cadre de vie. Ils exercent des fonctions dans l’architecture, l’urbanisme, la construction, l’aménagement du territoire, l’environnement et le patrimoine, généralement dans des services déconcentrés de l’État (essentiellement les services départementaux de l’architecture et du patrimoine et les directions départementales de l’équipement) ou dans des services d’administration centrale.
Le concours comporte deux options : « urbanisme et aménagement » et « patrimoine architectural, urbain et paysager ». Il est suivi d’une formation d’un an commune aux deux filières. Cette formation est conjointement assurée par l’école nationale des Ponts et Chaussées et le Centre des hautes études de Chaillot.
La préparation au concours des architectes et urbanistes de l’État est ouverte aux titulaires d’un diplôme d’architecte. Elle est actuellement dispensée dans trois écoles : Lyon, Toulouse et Versailles.

 

Ministère de l'Equipement, des Transports et du Logement : CONCOURS CONTROLEUR DES TRANSPORTS TERRESTRES - CTT
Posté par formations-concours le 10/10/2008 11:09:38 (1005 lectures)
Ministère de l'Equipement, des Transports et du Logement

FONCTIONS :

Vous êtes chargé du contrôle de l'activité des entreprises de transport routier de marchandises et de voyageurs, en trafic national ou international. Ces contrôles s'opèrent sur route ou au siège de ces entreprises.
En vérifiant les temps de conduite et de repos, les poids et dimensions des véhicules, les vitesses, les titres et documents de transport, vous veillez au respect de la réglementation sociale européenne et de la réglementation sur les transports ainsi qu'à la sécurité de la circulation. Vous travaillez en liaison constante avec d'autres fonctionnaires d'autorité (gendarmes, policiers, douaniers, agents de l'inspection du travail et des services fiscaux).
En cas d'infraction, vous êtes habilité, sous le contrôle du procureur de la République, à dresser procès-verbal, à infliger des amendes, à percevoir de l'argent pour le compte du Trésor Public et à immobiliser les véhicules.
Vous pouvez être amené à exercer des contrôles la nuit ou en fin de semaine.
Psychologie, discernement, rigueur et autorité, alliés à une bonne connaissance de l'économie du transport routier font de vous un agent efficace, destiné à évoluer dans ses fonctions.
Formation :
Vous êtes nommé fonctionnaire stagiaire pour une année durant laquelle vous recevez une formation de 11 à 12 semaines, dans les centres interrégionaux de formation professionnelle du ministère, à Rouen, Arras ou Clermont-Ferrand, en alternance avec des séjours dans votre service d'affectation.
Cette formation comprend :
- un enseignement général adapté à vos futures fonctions : initiation au droit et à l'économie des transports, connaissance de l'administration, relations humaines, prévention et sécurité ;
- un enseignement plus spécifique : réglementation sociale européenne, code de la route, droit et méthodologie du contrôle en transport routier (voyageurs, marchandises, matières dangereuses).
Les possibilités d'évolution :
Vous pourrez être promu au grade de contrôleur principal des transports terrestres, au choix, si vous avez atteint le septième échelon de contrôleur des transports terrestres depuis au moins deux ans et si vous justifiez de 5 ans de services publics dans un corps, cadre d'emplois ou emploi de catégorie B ou de même niveau.
Puis, vous pourrez accéder au choix au grade de contrôleur divisionnaire des transports terrestres dès lors que vous aurez atteint le quatrième échelon du grade de contrôleur principal des transports terrestres.
Vous pourrez enfin être promu directement au grade de contrôleur divisionnaire des transports terrestres après satisfaction à un examen professionnel, si vous avez atteint au moins le septième échelon de C.T.T. au premier jour des épreuves écrites
 

LIRE LA SUITE...
Ministère de l'Equipement, des Transports et du Logement : CONCOURS DELEGUE AU PERMIS DE CONDUIRE ET A LA SECURITE ROUTIERE - DPCSR
Posté par formations-concours le 10/10/2008 11:01:31 (868 lectures)
Ministère de l'Equipement, des Transports et du Logement

Les fonctions

 

Les délégué(e)s au permis de conduire et à la sécurité routière encadrent l’activité des inspecteurs du permis de conduire et de la sécurité routière et des experts agréés pour la délivrance du permis de conduire. A ce titre, ils veillent notamment au bon fonctionnement des centres d’examen du permis de conduire et à la qualité des expertises délivrées en application de l’article R.123 du code de la route. Ils peuvent assurer en tant que de besoin les missions dévolues aux inspecteurs du permis de conduire et de la sécurité routière (alinéa 2 de l’article 3 du décret du 10 décembre 1987). Ils participent à la conception et à la coordination des actions de communication et d’animation relatives à la sécurité routière. Ils veillent au bon fonctionnement des établissements d’enseignement de la conduite, notamment en matière pédagogique, et assistent le préfet ou son représentant dans le contrôle administratif de ces établissements.

Ils peuvent se voir confier des responsabilités particulières à caractère technique, pédagogique ou d’inspection. Ils peuvent participer à la formation des inspecteurs du permis de conduire et de la sécurité routière.

 

LIRE LA SUITE...
Ministère de l'Equipement, des Transports et du Logement : CONCOURS INGENIEUR DES TRAVAUX PUBLICS DE L'ETAT - ITPE
Posté par formations-concours le 10/10/2008 10:56:55 (977 lectures)
Ministère de l'Equipement, des Transports et du Logement

FONCTIONS :

Les 4 spécialités dans lesquelles nous recherchons des compétences sont :
- l'électronique, l'instrumentation ;
- la géologie ;
- la chimie ;
- l'environnement, l'eau, les déchets, le paysage.

L'électronique, l'instrumentation :
Les postes à pourvoir dans cette spécialité se situent dans les domaines des transports intelligents, de la métrologie du trafic, de l'utilisation des télécommunications dans des applications routières, maritimes ou fluviales, de la conception d'appareils de détection pour les contrôles d'accès dans le domaine aéroportuaire ainsi que de la conception et de la réalisation d'appareils prototypes de mesure, de contrôle et d'auscultation en génie civil.
Les méthodes utilisées dans cette spécialité sont pluridisciplinaires et font appel à la métrologie et l'utilisation de techniques de la physique expérimentale (électronique, électromagnétisme, traitement du signal et de l'information pour l'acquisition et l'interprétation des résultats).
Les postes tenus dans cette spécialité ont en général trois composantes :
- une fonction opérationnelle visant à la résolution de problèmes techniques concrets,
- une fonction de recherche pour de nouvelles utilisations de mesures physiques,
- une fonction de point d'appui technique et d'animation du réseau scientifique et technique.

La géologie :
Le réseau technique du ministère offre de multiples domaines d'intervention pour un géologue :
- la géologie appliquée aux études de tracés et de sites divers, les études hydrogéologiques ou la recherche de matériaux,
-  la prospection : exploitation et gestion des méthodes (sondages, géophysique),
- les granulats et les carrières : recherche de gisements et études de carrières potentielles ou existantes, inventaire de matériaux,
- les risques naturels : mouvements de terrains, séismes,
- les terrassements : études géotechniques, contrôle de chantiers,
- la mécanique des roches.
Les postes tenus dans cette spécialité ont en général trois composantes :
- une fonction opérationnelle visant notamment à une aide à l'élaboration des projets, à la rédaction des marchés, au pré dimensionnement des ouvrages, au suivi des chantiers,
- une fonction de recherche, en particulier dans le domaine géotechnique,
- une fonction de point d'appui technique et d'animation du réseau scientifique et technique.

La chimie :
Les postes à pourvoir se situent dans le domaine des ouvrages métalliques. Ils font appel à la chimie minérale et concernent le comportement métallurgique des matériaux et des assemblages. Ils comprennent des liens avec le dimensionnement des ouvrages.
Les postes tenus dans cette spécialité ont en général trois composantes :
- une fonction opérationnelle visant l'inspection d'ouvrages d'art, le contrôle, l'audit et la certification en équipements d'ouvrages d'art,
- une fonction de recherche dans le domaine des matériaux d'ouvrages d'art,
- une fonction de point d'appui technique et d'animation du réseau scientifique et technique.

L'environnement, l'eau, les déchets, le paysage :
Les postes à pourvoir peuvent se situer dans trois sous-spécialités de l'environnement :
- les études d'environnement et d'impact pour des projets d'infrastructures de transports ou d'aménagement d'espaces urbains ou ruraux, en intégrant en particulier ses composantes faune, flore et déchets ;
- l'assainissement urbain et la qualité des milieux aquatiques ;
- la prise en compte des paysages pour des projets d'infrastructures de transports ou d'aménagement d'espaces urbains ou ruraux.
Les postes tenus dans cette spécialité ont en général trois composantes :
- une fonction opérationnelle visant à la résolution de problèmes techniques concrets,
- une fonction d'études méthodologiques pour la spécialité d'assainissement urbain,
- une fonction de point d'appui technique et d'animation du réseau scientifique et technique.
 

LIRE LA SUITE...
(1) 2 »