Formations-Concours

Connexion

Formations Métiers Social : Formation Assistant(e) de service social
Posté par formations-concours le 3/11/2008 7:31:35 (796 lectures) Concours Formations du même auteur
Formations Métiers Social

Niveau scolaire requis : bac.
Durée des études : trois ans.

 

Qui est-elle ? Il s’agit de l’ancienne assistante sociale. Aujourd’hui, les assistants de service social sont au nombre de 38 000 (environ un homme pour dix femmes).

 

Sa mission : l’assistant(e) de service social vient en aide aux personnes les plus démunies pour améliorer leur situation sociale, économique, psychologique et culturelle. Cette notion d’aide est d’ailleurs assez nouvelle : « Autrefois, notre travail était axé sur l’éducation ; aujourd’hui, il faut aider les gens », confie-t-on à l’Anas (Association nationale des assistants de service social). Une nouvelle donne qui n’est pas sans poser quelques soucis aux professionnels : « On transforme aujourd’hui les assistants de service social en exécutants plutôt qu’en intervenants ; avec l’apparition du RMI, l’accroissement du chômage, nous sommes désormais inclus dans un processus de contrôle social », poursuit l’une des représentantes de l’association. Insérer, aider : deux actions que les assistant(e)s de service social mènent en direction d’enfants, d’adolescents ou encore de personnes âgées. Cette double mission peut prendre différentes formes : l’assistant(e) de service social informe sur les droits aux prestations sociales, médicales, oriente vers des lieux spécialisés et participe activement au développement social de quartiers ou de collectivités. Plurielles, les tâches de ce(tte) travailleur(se) social dépendent étroitement de l’organisme qui l’emploie. Néanmoins, tous ces travailleurs sociaux sont amenés à effectuer un travail de terrain important, de même que de nombreuses enquêtes sociales.




D’une façon générale, l’assistant de service social travaille au sein d’une équipe pluridisciplinaire et mène des interventions sociales, individuelles ou collectives, en vue d’améliorer, par une approche globale et d’accompagnement social, les conditions de vie des personnes et des familles. Il a un rôle de d’accompagnement, de soutien, d’information et d’orientation, mais aussi d’encadrement et d’animation. Métier aux multiples formes, l’assistant de service social peut exercer en polyvalence de secteur. C’est le cas de la majorité d’entre eux. Ils prennent alors en charge l’ensemble de la population d’un quartier, d’un arrondissement, d’une commune... et reçoivent aussi bien des familles surendettées que des personnes âgées sans ressources, des RMistes, des femmes seules qui ne parviennent pas à faire face à leurs besoins ou encore des familles d’immigrés expulsées de leur logement insalubre.

 

Ses qualités ? Les portes qui se ferment devant les assistantes sociales sont monnaie courante : il faut donc savoir user de tact et d’une grande détermination pour venir à bout de ces obstacles. Il est important d’avoir un bon équilibre personnel car il s’agit d’un métier qui peut être éprouvant face à certaines situations de détresse. « Il faut apprendre à ne pas trop s’investir émotionnellement pour se préserver, explique Martine. Il faut savoir gérer l’affectif et prendre du recul afin de se montrer efficace aussi bien pour eux que pour nous. » La disponibilité est aussi un élément important de ce métier : les déplacements sont nombreux et les heures de travail dépassent bien souvent les horaires administratifs. Des qualités de communication s’imposent également dans ce métier essentiellement relationnel : facilités de contact, capacité d’écoute, de compréhension et d’analyse, intérêt pour les problèmes sociaux et humains. Enfin, un sens des responsabilités, un esprit d’équipe et une bonne culture générale sont des atouts non négligeables.

 

Quelle formation ? Seul le diplôme d’Etat d’assistant de service social (DEASS) permet d’accéder à la profession. Pour décrocher ce diplôme, vous avez le choix entre deux types de formation. Tout d’abord les écoles spécialisées qui recrutent sur concours après le bac. La formation se déroule sur trois années. Vous pouvez également préparer un DUT carrières sociales option assistance sociale. Les études durent alors deux ans, mais doivent être suivies d’un an de formation complémentaire pour se présenter au diplôme d’Etat.

 

A noter : il est possible de préparer le diplôme d’Etat assistant de service social en même temps que la filière développement social de l’IUP aménagement et développement territorial de l’université Paris XIII.

 

Les débouchés : difficile d’être exhaustif en la matière. Les assistantes de service social sont partout ou presque ! L’assistant de service social intervient au sein :

- des trois fonctions publiques : territoriale (communes, département), d’Etat (ministère des Affaires sociales, de l’Education nationale, de la Justice…), hospitalière ;

- des organismes publics ou parapublics : caisses de Sécurité sociale, caisses d’allocations familiales ;

- des associations du secteur sanitaire et social ;

- des entreprises industrielles et commerciales privées ou publiques (assurances, banques, grands magasins...).

Et avec une offre supérieure à la demande, la profession d’assistant de service social a de beaux jours devant elle.

 

Combien gagne-t-elle ? Tout dépend de l’organisme employeur. A titre indicatif, on peut simplement dire que le salaire d’une ASS dans le secteur public se situe entre 1 333 euros bruts (hors primes) en début de carrière et peut aller jusqu’à 2 315 euros en fin d’activité. Selon des données du ministère de l’Emploi et de la Solidarité, une assistante dépendant de la convention collective de l’enfance inadaptée débute sa carrière à 1 505 euros et la termine à 2 614 euros.

 

Les perspectives d’évolution : avec de l’expérience professionnelle, l’assistante de service social peut accéder à d’autres professions et notamment à des postes d’encadrement tel que directeur d’établissements sociaux. La formation dure un an à temps plein ou 3 à 4 ans en cours d’emploi et aboutit à l’obtention du certificat d’aptitude à la fonction de directeur (Cafdes). Les fonctions de directeur peuvent s’exercer aussi bien dans des centres d’aide par le travail, des centres d’hébergement social ou encore des établissements pour personnes âgées ou pour enfants. Le métier de surintendant d’usine constitue aussi une perspective d’évolution possible. Peu connu du grand public, le surintendant possède à la fois un rôle technique et social dans l’entreprise. Citons enfin, le métier de délégué à la tutelle aux prestations sociales .
Le suivi d’une formation particulière leur permet aussi d’exercer des professions, telles que médiateur familial délégué à la tutelle, conseiller conjugal et familial.

 



Autres Concours Formations
5/11/2008 14:00:17 - Animateur socioculturel
3/11/2008 8:37:55 - Formation au Certificat d’aptitude aux fonctions de directeur d’établissement ou de service d’intervention sociale (CAFDES)
3/11/2008 8:25:17 - Certificat d’aptitude aux fonctions d’encadrement et de responsable d’unité d’intervention sociale (CAFERUIS)
3/11/2008 8:08:35 - FORMATION DEIS - DIPLOME D'ETAT INGENIERIE SOCIALE
3/11/2008 8:01:05 - FORMATEUR DE TERRAIN DANS LE SOCIAL