Formations-Concours

Connexion

« 1 ... 3 4 5 (6) 7 8 »
Formations Métiers Environement : Formation Aquaculteur
Posté par formations-concours le 5/11/2008 14:09:44 (1311 lectures)
Formations Métiers Environement

L’aquaculteur ou pisciculteur est un éleveur de poissons d’eau de mer ou d’eau douce. Sa production est toujours destinée à la vente. L’aquaculteur est un spécialiste du repeuplement. Il produit des œufs et des alevins (jeunes poissons). Il travaille pour des entreprises piscicoles d’élevage. Il peut aussi exercer dans des laboratoires de recherche comme ceux de l’Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer (Ifremer). L’aquaculteur est (aussi) souvent un producteur de coquillages : moules, huîtres, palourdes…
 

Description des tâches / conditions de travail

L’aquaculture intensive et industrielle consiste à vider des bassins d’élevage ou des étangs pour en récupérer les poissons. L’aquaculteur en eau douce aménage un chenal dans l’étang pour recueillir le poisson pendant la saison de pêche. Pour limiter le développement des végétaux et favoriser celui du phytoplancton (nourriture microscopique), il cure l’étang. On appelle cette opération le « faucardage ». Il empoissonne avec des espèces choisies : ablettes, tanches, gardons, carpes, brochets ou perches… Il limite les espèces indésirables et contrôle la reproduction des géniteurs.

Dans une eau courante le pisciculteur peut se spécialiser dans la production de truites ou salmoniculture. Une installation d’alevinage en eau pure est alors indispensable.

En eau de mer, l’aquaculteur travaille dans une ferme marine. Il utilise des cages flottantes pour l’élevage du saumon, de la dorade ou du bar, ou des bassins "hors sol" en bord de mer qui permettent une alimentation enrichie.

Eau douce ou de mer, le quotidien de l’aquaculteur-pisciculteur consiste en une surveillance constante du renouvellement de l’eau, de sa température et de son oxygénation. L’état sanitaire de l’installation en dépend. Les poissons sont vendus après lavage, triage, emballage, étiquetage.

L’aquaculteur travaille presque toujours en plein air, sur l’eau dans une barge, ou dans l’eau. Soumis aux aléas climatiques et aux marées ses horaires sont irréguliers. Ciré, bottes ou cuissardes et gants de caoutchouc constituent son « uniforme ».

 


LIRE LA SUITE...
Formations Métiers Environement : DUT génie biologique
Posté par formations-concours le 5/11/2008 13:57:40 (1379 lectures)
Formations Métiers Environement

OPTIONS • A : agronomie ; B : analyses biologiques et biochimiques ; C : bio-informatique ; D : diététique ; E : génie de l’environnement ; F : industries alimentaires et biologiques.
 
Nombre d’établissements : A : 12 • B : 15 • C : 1 • D : 10 • E : 14 • F : 25
Taux de réussite : 83,2 %

ADMISSION • Les bacs S raflent plus des trois quarts des places offertes, exception faite de l’option B. Viennent ensuite quelques STL. Il est bon de préciser que l’option C est ouverte à titre expérimental à l’IUT de Clermont-Ferrand 1. Le choix de l’une ou l’autre option se fait en deuxième année, après avoir été sensibilisé en première année à leurs spécificités.

LIRE LA SUITE...
Formations Métiers Environement : BTSA option Gestion et protection de la nature (GEPEN), spécialité Animation nature
Posté par formations-concours le 5/11/2008 13:52:32 (1393 lectures)
Formations Métiers Environement

La fonction

Le titulaire du BTSA option Gestion et protection de la nature (GEPEN), spécialité Animation nature contribue au diagnostic d’un espace naturel, il propose et organise sur le terrain l’application des choix techniques de gestion de l'espace. Il conçoit plus particulièrement un projet d’animation, le met en place et réalise des actions d’animation. Son action vise à préserver ou restaurer les richesses et la diversité écologique, de sensibiliser les publics, mais aussi à valoriser les espaces.
 
Secteurs d'activité :

. associations de protection de la nature et naturalistes
. sites d’accueil du public du patrimoine (parcs naturels régionaux, parcs nationaux, écomusées, réserves…)
. centres permanents d’initiation à l’environnement
. organismes d’éducation populaire
. centres de classes de découverte, de vacances ou de loisir
. MJC, foyers ruraux, syndicats d’initiative, pays d’accueil,
. administrations ou collectivités locales 
 

Programme d'études du BTSA option Gestion et protection de la nature (GEPEN), spécialité Animation nature :

. Expression française et culture socio-économique
. Epreuve socio-économique, scientifique et technique
. Rapport de stage
. Traitement de données
. Projet écrit d’un produit de communication
. Langue vivante (anglais ou allemand ou espagnol ou italien)
. Economie générale et économie de la gestion et de la protection de la nature
. Epreuve professionnelle interdisciplinaire

 

 Niveau demandé pour suivre la formation :

Pour les jeunes : Après le bac, ou une formation niveau IV
Pour les adultes : Niveau bac ou 1er expérience dans le domaine.

Type de formation pour la validation du diplôme de BTSA option Gestion et protection de la nature (GEPEN), spécialité Animation nature :

Pour les adultes :
. En formation continue
. Par la validation des acquis

Pour les jeunes (- de 26 ans)
. En formation en temps plein
. En contrat d'apprentissage (alternance )
. En contrat de professionnalisation (alternance ).

La formation se prépare en deux ans et peut être réalisée par un Lycée agricole ou par un CFPPA (centre de formation des apprentis agricole) ou centre de formation agrée pour le contrat de professionnalisation.
Les étudiants effectuent un stage en première et deuxième année d’une durée de 5 à 7 semaines

le BTSA option Gestion et protection de la nature (GEPEN), spécialité Animation nature permet aux candidats de s'adapter à l'ensemble des activités de l' environnement en tant qu'employés de haut niveau, et donc avoir un choix assez vaste de choix de métiers, ou de poursuite d' études dans ce domaine.

 

Poursuite d' études possible après un BTSA option Gestion et protection de la nature (GEPEN), spécialité Animation nature :


. Licence professionnelle
. Autre formation niveau II
. Ingénieur agricole

Formations Métiers Environement : BTSA option Gestion et protection de la nature (GEPEN), spécialité Gestion des espaces naturels
Posté par formations-concours le 5/11/2008 13:49:35 (1737 lectures)
Formations Métiers Environement

La fonction

Le titulaire du BTSA option Gestion et protection de la nature (GEPEN), spécialité Gestion des espaces naturels contribue au diagnostic d’un espace naturel, il propose et organise sur le terrain l’application des choix techniques de gestion de l'espace . Il participe plus particulièrement à la politique de communication de la structure pour laquelle il travaille et se situe comme partenaire des acteurs de la gestion et de la protection de la nature. L'option s'articule sur la mise en œuvre d' un projet de gestion qualitative des espaces naturels.
 

LIRE LA SUITE...
Formations Métiers Environement : Animateur environnement
Posté par formations-concours le 5/11/2008 13:43:08 (1271 lectures)
Formations Métiers Environement

L’animateur environnement est appelé aussi animateur nature. Cet animateur est chargé d'accompagner, d'encadrer ou d'animer des groupes qu’il sensibilise à la nature et à l’environnement. La formation de base est technique et scientifique.

 

Description des tâches / conditions de travail

L’animateur environnement conçoit, met en œuvre et promeut des activités et des animations pédagogiques basées sur la connaissance de l’environnement. Il s’appuie pour cela sur des visites et des outils pédagogiques qu’il met souvent au point lui-même.

L’animateur environnement organise et anime des sorties et essaie de donner au public les clés pour comprendre l’environnement qui l’entoure et qu’il visite. Il pourrait être appelé le décodeur nature d’une région. Il s’attache à noter et à mettre l’accent sur les spécificités du milieu naturel. Il possède une bonne culture naturaliste et sa connaissance des outils de communication lui permet de gérer différentes activités et de s’adapter à différents publics.

L’emploi est parfois saisonnier ou lié à l’aménagement particulier d’un site important comme, par exemple la restauration du caractère maritime du site du mont Saint-Michel. L'animateur peut travailler au sein d'une équipe, dans le cadre d’une collectivité territoriale (une mairie), d’une association, d’un parc régional ou d’un centre permanent d’initiation à l’environnement. Il s'insère alors dans le projet pédagogique de cette équipe tout en participant à l’élaboration du projet.

Cette activité demeure le plus souvent saisonnière. Même si ces dernières années, l’évolution de la demande en faveur de l’environnement a suscité la création d’un certain nombre de ces emplois, ceux-ci restent fragiles et, paradoxalement, liés aux menaces qui pèsent sur l’environnement.

 

LIRE LA SUITE...
« 1 ... 3 4 5 (6) 7 8 »