Formations-Concours

Connexion

« 1 2 3 (4)
Formations Hôtellerie Tourisme : BTS tourisme
Posté par formations-concours le 6/11/2008 15:29:12 (840 lectures)
Formations Hôtellerie Tourisme

Le diplôme de référence dans le domaine touristique est incontestablement le BTS. Appelé à l’origine BTS tourisme-loisirs, apprécié des professionnels, puis successivement jugé inadapté aux nouveaux besoins du métier, il a été scindé en deux BTS distincts. Aujourd’hui, les diplômés de ces formations sont le mieux armés pour intégrer et progresser au sein du secteur touristique.

 

Dans le secteur du tourisme, le BTS est plébiscité par les étudiants, mais surtout par les recruteurs. Réformé à la rentrée 2001, l’ancien BTS tourisme-loisirs a donné naissance au BTS animation et gestion touristiques locales et au BTS ventes et productions touristiques.


Ces deux diplômes d’État de niveau bac+2 sont accessibles aux titulaires des bac S, ES, L ou STT, à condition que ces derniers maîtrisent deux langues vivantes, l’anglais étant évidemment obligatoire ! La scolarité y dure 2 ans et comprend 12 à 14 semaines de stage en entreprise. Car c’est le but premier de cette formation : une professionnalisation poussée permettant à ses diplômés d’être opérationnels et de s’insérer rapidement sur le marché du travail.

 

LIRE LA SUITE...
Formations Hôtellerie Tourisme : Formation Chef de produits voyages
Posté par formations-concours le 6/11/2008 15:17:02 (644 lectures)
Formations Hôtellerie Tourisme

Le chef de produits voyages est le concepteur d’un produit qui peut être un séjour, une croisière ou un circuit. Il fabrique des produits touristiques sur catalogue ou à la demande. Il est souvent à l'origine de la brochure. Pour créer, présenter, proposer un produit à la clientèle potentielle, il doit sentir, anticiper le marché, participer à la demande dominante du moment et amener les futurs vacanciers à choisir une des destinations proposées.

 

Description des tâches / conditions de travail

Le chef de produits voyages crée des produits touristiques en agence de voyages productrice ou chez un tour opérateur.



Avant d’entamer les étapes de la création du produit, il utilise certains outils comme les études de marché et les données économiques qui concernent sa cible. Mais aussi toute autre source d’information (salons, manifestations, expos de tourisme…) pouvant l’aider à concrétiser et à positionner son produit.



Pour fabriquer un produit capable de satisfaire les attentes des futurs clients, le chef de produits voyages doit effectuer un travail technique itinérant. Il doit trouver les meilleurs prestataires de service tant en France qu'à l'étranger, tester le produit, négocier les contrats avec eux, établir les devis des prestations touristiques proposées, rédiger les programmes, participer à l'élaboration de la brochure et suivre l'exploitation commerciale des produits.

Il fixe la stratégie de communication (publicité, promotion) et informe l'équipe commerciale en lui fournissant des arguments de vente appropriés. Il est le seul à décider du prix et de la quantité à vendre selon l'accueil du nouveau produit sur le marché.

Créativité, sens de la négociation et du commerce sont des qualité essentielles. La rentabilité est son credo et la pratique de l'anglais lui est indispensable.

 

LIRE LA SUITE...
Formations Hôtellerie Tourisme : Formation Animateur de club de vacances
Posté par formations-concours le 5/11/2008 14:41:05 (950 lectures)
Formations Hôtellerie Tourisme

L’animateur de club de vacances accueille les vacanciers afin de les prendre en charge durant leur séjour. Il est là pour faire oublier les soucis des clients et s'occuper de tout. Avec son sens du contact, l'animateur est capable de mettre de l'ambiance, d'encadrer et d'accompagner les groupes lors de sorties, d’animer un dîner ou de "chauffer" la piste de danse. On distingue parfois l'animateur généraliste et l'animateur sportif.

Description des tâches / conditions de travail

Dans un village de vacances, un hôtel club, une station verte, un parc de loisir, à la plage, à la neige, en France ou à l’étranger : sourire aux lèvres, un animateur travaille en permanence. Sa disponibilité est pratiquement totale. Il a tout au plus un jour de repos par semaine. Quel que soit son statut, il a généralement plusieurs tâches à accomplir du matin au soir. Préparer un spectacle ne dispense pas de l’organisation des cours de danse ou de la gymnastique aquatique l’après-midi.

L’animateur est multipostes avec le même credo, la satisfaction du client, en lui évitant tout souci. Il est aussi le lien avec le personnel administratif. Côtoyant une clientèle internationale, il parle une ou plusieurs langues dont l'anglais. Le terme GO (gentil organisateur) est propre au Club Méditerranée. Chez d’autres voyagistes, on parle plus volontiers d'animateur ou d'animateur spécialisé, voire d'animateur sportif…

L'animateur généraliste, touche-à-tout et généreux, a un vrai talent d’organisateur. Il lui est de plus en plus demandé d’avoir une petite spécificité technique, artistique ou sportive.

L'animateur sportif, quant à lui, est d'abord recruté pour ses compétences sportives, même si le facteur humain est pris en compte pour le recrutement.

On compte aujourd’hui autant d’hommes que de femmes exerçant ce métier. Recruté sur contrat à durée déterminée (CDD) pour 4 à 9 mois, l’animateur n’est jamais sûr d'être repris pour la saison suivante. Il doit renouveler sa demande d’emploi auprès des directions du personnel chaque année. En tout état de cause, ses conditions de travail n’ont, la plupart du temps, qu’un très lointain rapport avec l’image véhiculée par le cinéma...

 

LIRE LA SUITE...
« 1 2 3 (4)